Bien évidemment quand vous choisissez un photographe professionnel, vous voulez être sûr à 200% que celui-ci aura les capacités de réaliser ce que vous demandez… N’ayez crainte, ce sera le cas, si vous choisissez un photographe qui correspond parfaitement au contenu que vous ciblez. On avait quand même envie de rappeler ici que professionnel ou pas… Le métier de photographe est loin d’être de tout repos. Leur capacité d’adaptation est assez bluffante. 😉 

 

On ne mise pas toujours sur Evelyne Dhéliat… 

Je pense qu’il s’agit de la contrainte « number one » : la météo. 

Imprévisible et parfois coriace, il est préférable de préparer son coup à l’avance. On peut vite être idéalistes quand il s’agit de préparer le shooting : s’imaginer sous un soleil éclatant par exemple. Malgré tout, impossible de reporter à chaque fois qu’une petite averse pointe le bout de son nez… Alors on s’adapte et on agit en conséquence.  

Il faut voir les bons côtés : un temps grisé peut apporter une lumière intéressante, une ambiance plus douce, on peut jouer avec l’environnement. Un exemple ? Vous voulez mettre en avant le nouveau sac de votre collection, une petite pluie ? Pas si grave, il est étanche : vous pouvez jouer avec cet aspect waterproof et mettre en avant les détails des gouttes d’eau ! 

S’il n’y a pas de soleil éclatant, cela signifie aussi que la température est peut-être plus supportable 😉 

 

photographie-photographe-startup-architecture-créativité

©Elise pour Irys

 

Tic-Tac, tic-tac… L’aiguille tourne… 

Erreur banale et souvent peu considérée… Le temps. On néglige parfois le temps qu’il faut pour prendre de belles photos. Et quand les conditions se présentent plus difficilement, on en oublie rapidement qu’il passe bien vite. 

C’est pour cela qu’il est nécessaire que le brief et le cahier des charges soient bien réalisés, pas de perte de temps dans la compréhension du besoin et du résultat souhaité ! Un gain de temps précieux quand on a le chrono à la main. 

 

À la découverte d’une terre inconnue

On croirait presque que c’est l’aventure finalement ! Le photographe ne connaît pas forcément l’endroit dans lequel il va travailler et celui-ci doit faire preuve d’une adaptation sans faille ! 

Quand on réalise un shooting, il y a plusieurs contraintes liées au lieu :

  • Le photographe s’adapte au lieu dans lequel il doit effectuer ses prises de vue : les locaux, l’entreprise, lac, ville etc… Ce qui n’est pas toujours évident !
  • Il faut prévoir les déplacements : le client peut avoir envie de faire des prises de vue dans différents endroits, pour lesquels il faudra alors préparer le matériel nécessaire. 
  • Attention aux intempéries : Même si on parlait d’adaptation à la météo plus haut, il arrive tout de même qu’il soit préférable de changer de lieu et de s’abriter dans certains cas. 

Tout un environnement que le photographe doit finalement maîtriser, il doit disposer de plusieurs cartes en main afin de s’adapter. 

 

archi-nantes-photographe-monument-photos

©Tim pour Irys

 

On n’oublie pas qu’il s’agit du shooting réservé au client

Cela peut paraître bête et un peu rabat-joie, mais nous devons le rappeler… Le photographe doit toujours garder en tête qu’il ne s’agit pas de photos libres dans sa création. Il a une mission à remplir, avec des exigences et des contraintes. 

C’est pour cela qu’il doit garder son but en tête, ce ne sont pas des photos personnelles mais professionnelles qui ont pour but de correspondre à l’identité de l’entreprise. 

Bien évidemment le but n’est pas d’empêcher toute créativité au photographe. Si vous l’avez choisi, c’est que son style vous plait ! 

Alors vous pouvez vous laisser guider et écouter ses conseils. Le rôle du photographe est également de vous mettre à l’aise. Nul besoin d’être photogénique, son professionnalisme suffira 😉